indignez-vous, qu'on leur a dit !

Une communication haute en couleurs, pour lancer le dialogue de manière plus percutante, et sur un ton plutôt inhabituel pour une collectivité territoriale.


À Metz, l'inclination des décideurs va résolument vers des communications riches en idées, audacieuses en concept, provocantes parfois en messages. Nous avons donc poursuivi dans cette voie créative, participant à promouvoir le dynamisme d'un territoire de marque haut en couleurs et en verbe.

Avec la création de la Métropole qui lui est rattachée, Metz a su développer, sur son aire élargie, un esprit avant-gardiste. En témoignent l'implantation du Centre Georges Pompidou-Metz ou la création de la Cité de la communication et des technologies de l'information. Ce qui ne la dédouane pas de sujets plus contingents tels que les orientations de budget, de la politique d'investissements ou la délicate question des déchets et du tri sélectif.


Parce qu'on n'est pas des Bisounours…

Mais pourquoi retomber dès lors dans l'habituel discours lénifiant, dans l'auto-célébration, qui nous explique à quel point "Tout va bien !", et qui s'en félicite d'autant plus que personne n'a la possibilité de discuter, commenter ou remettre en question les bilans affichés ?!

Le choix a donc été fait, d'assumer les engagements pris ainsi que leurs budgets, mais surtout, de les présenter sous l'angle de la critique. Et pourquoi donc ? Mais pour lancer le débat !

Inonder la rue de message indignés, pour mieux y répondre…

Et on fait comment, si on n'est pas d'accord ?


Car le but de cette campagne, menée en collaboration avec Jean-Dominique Le Rider de Senso, c'est bien le lancement d'une démarche d'information et de dialogue, "On se dit tout", véritable Tour de la Métropole, avec ses étapes de réunions publiques (les "Live !"), son site web collaboratif (onsedittout.com), destinés à favoriser le débat et à expliquer le pourquoi des engagements budgétaires et leur poursuite, clairement, sans langue de bois.

Bon, et maintenant, la révélation finale…

Vous avez aimé ? Vous y avez cru ? Eh bien, tout cela n'était en fait qu'un exercice de style, un cas d'école, un "pilote", demandé par Metz Métropole, pour démontrer la créativité de la plateforme, appliquée à leurs problématiques du moment. 

… et le cliffhanger

Mais l'idée a plu, et pas qu'un peu, puisque cette action pourrait bien être réellement lancée ! Qui sait ? Mais ça, vous ne le saurez sans doute qu'au cours de la saison 2, en cours d'écriture…